Je participe en ce moment à la 31e session de l’Assemblée Parlementaire Paritaire qui se tient du 13 au 15 juin 2016, à Windhoek en Namibie.
Cette assemblée qui se réunit deux fois par an, est composée de députés européens et de représentants et élus des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) signataires de l’accord de Cotonou.
C’est la seule assemblée internationale au sein de laquelle, les représentants des différents pays siègent ensemble.

En tant que Vice-président de cette Assemblée, je me suis exprimé longuement sur l’avenir du partenariat ACP-UE, «… ensemble avec le groupe ACP, nous représentons 107 pays. Les liens qui nous unissent sont le fruit d’une longue histoire. La mise à jour de nos relations d’ici 2020 et la fin de l’accord de Cotonou, doit inciter l’UE et les pays ACP à être ambitieux dans les réponses à apporter aux grands enjeux de notre temps que sont notamment la sécurité alimentaire, la lutte contre les changements climatiques, la régulation du commerce mondial, mais aussi la promotion de la démocratie et des droits de l’Homme… »

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.