Bonne nouvelle pour les producteurs de sucre de canne des Outre-mer

Bientôt le versement d’une enveloppe de 38 millions d’euros!

Après le renforcement du mécanisme de protection des producteurs européens face à la banane dollar confirmé mardi dernier, et l’abandon de la réforme du POSEI , la Commission européenne vient de valider une enveloppe de 38 millions d’euros, que l’État français s’apprête à verser aux producteurs de sucre de canne des outre-mer.
A la veille des fêtes de fin d’année, c’est un grand soulagement pour les outre-mer, tant le spectre de l’ouverture du marché européen du sucre, brandi depuis octobre 2017, semblait menacer sérieusement l’avenir de cette filière majeure.
« La promesse faite par le Président de la République lors de son déplacement à la Réunion en aout 2014, est donc tenue », se réjouit Louis-Joseph Manscour.
« La filière canne se prépare depuis plusieurs années, à la dérégulation du marché européen du sucre, que je condamne. Malgré tout, l’État et les députés européens des RUP mettent tout en œuvre afin que l’UE prenne en considération les intérêts de nos territoires. Le sucre reste en effet une pierre angulaire des économies ultramarines, et cette enveloppe permet à présent de garantir la pérennité de la filière.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.